LES EXAMENS

Qu’est-ce qu’une radiographie panoramique?

La radiographie panoramique, ou panorex, est l’examen radiologique de base en médecine dentaire. L’examen est rapide et ne prend qu’une dizaine de secondes. Les appareils à radiographie panoramique utilisent une faible dose de rayons X.

La radiographie panoramique permet de visualiser l’ensemble des structures anatomiques de la face en 2 dimensions : les dents, les mâchoires, les articulations temporomandibulaires, les sinus maxillaires, les vertèbres cervicales et les voies aériennes. La radiographie panoramique est indiquée pour dépister les affections des mâchoires et des sinus par exemple les infections, les kystes ou tumeurs, les fractures, le retard de croissance des dents chez l’enfant, les dents incluses et l’évaluation des dents de sagesse.

Exemple de radiographie panoramique chez l’adulte

Exemple de radiographie panoramique chez l’enfant en dentition mixte.

Exemple d’appareil à radiographie panoramique, modèle OP2D de la compagnie Kav

Examen des articulations temporomandibulaires fait avec un appareil Conebeam CT

Bilan osseux en vue d’une évaluation préchirurgicale pour implants dentaires à la mandibule avec guide radiologique. Coupes orthogonales de 1mm.

Tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) ou Conebeam CT

Depuis 1999, une nouvelle technologie a vu le jour dans le domaine dentomaxillofacial: la tomodensitométrie volumétrique à faisceau conique. Contrairement à la tomodensitométrie à multiples coupes qui utilise un faisceau en éventail, la tomodensitométrie volumétrique utilise un faisceau conique, tel que le nom l'indique, ce qui permet en une seule rotation de balayer un volume complet d'une région d'intérêt. Les données obtenues dans ce volume sont traitées par ordinateur pour générer des images 2D et 3D. Cette technologie a l'avantage de fournir des images en utilisant une dose de radiation X beaucoup plus faible que la tomodensitométrie médicale.

L'examen est d'autant plus rapide que la tomodensitométrie médicale. Il ne dure en moyenne qu'une vingtaine de secondes. Vous serez en position assise ou en position debout et le mouvement de l'appareil est similaire à celui pour une radiographie panoramique, c'est-à-dire, une seule rotation autour de la tête. L'examen est non douloureux et ne demande aucune préparation particulière.

QUAND DOIT-ON PRESCRIRE UNE TVFC?

La radiographie panoramique et les radiographies rétro-coronaires ou rétro-alvéolaires ne permettent pas de voir en trois dimensions. Ainsi il est souvent nécessaire de procéder à une TVFC afin de visualiser cette 3ième dimension en chirurgie buccale, en implantologie, en endodontie, en parodontie et en orthodontie. Les pathologies sont mieux délimitées avant leur excision chirurgicale.

Il est plus facile de localiser le canal mandibulaire, d’étudier sa relation avec une dent de sagesse incluse et de déterminer le degré de résorption externe.

En orthodontie, la position des canines incluses et facilement identifiable. De plus il est possible de déterminer si les dents adjacentes présentent de la résorption externe.

Les lésions telles que les kystes et les tumeurs peuvent être mesurées et leur effet sur les structures adjacentes peut être évalué.

Avant de procéder à la pose d’un implant dentaire, il est important en implantologie d’évaluer l’état des sinus maxillaire et de déterminer si le drainage normal peut se faire. La TVFC peut nous permettre de décider si un spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale ou un ORL doit être consulté pour un problème de sinusite aiguë.

La troisième dimension nous permet de voir la forme de la crête alvéolaire avant de procéder à la chirurgie pour un implant dentaire dans un site où la dent permanente ne s’est jamais développée. Les pathologies des ATM et asymétrie faciale sont mieux évaluer avec une TVFC afin de mieux planifier une chirurgie maxillo-faciale ou orthognatique.

Deux exemples d’appareil à TVFC de dernière génération, le Promax de la compagnie Planmeca © et l’OP 3D de la compagnie Kavo ©

Appareil a IRM

IRM de l’ATM, incidence sagittale

Qu'est-ce qu'une IRM ou imagerie par résonance magnétique?

L'imagerie par résonance magnétique, ou IRM, permet de photographier l'intérieur du corps et vise particulièrement à mettre en évidence les tissus mous. L'IRM fait appel au magnétisme, une force naturelle omniprésente autour de nous. L'IRM utilise un aimant cylindrique pour créer un champ magnétique intense autour du patient. L'appareil ou scanner émet des ondes radio, du même type que celles qui font fonctionner une chaîne stéréo. Lorsque ces ondes pénètrent dans l'organisme et rencontrent l'eau qui se trouve dans les cellules, il en résulte une réaction en chaîne appelée résonance. Lors de cette réaction, l'eau émet des signaux qui, une fois à l'extérieure du corps, sont captés par une antenne.

L'antenne transmet les signaux à un ordinateur qui, lui, les transforme en images. L'IRM produit des images très détaillées en deux et en trois dimensions, qui permettent de distinguer les tissus anormaux des tissus sains. En médecine dentaire, l'IRM est particulièrement utilisées dans l'évaluation des articulations temporo-mandibulaires, ou ATM, afin de visualiser la position du disque articulaire par rapport au condyle mandibulaire, l'état de la moelle osseuse et déterminer s'il y a de l'épanchement liquidien et de l'inflammation au niveau des cavités articulaires et des muscles. Grâce à l'IRM, il est possible de diagnostiquer certaines pathologies précocement et plus facilement et ainsi les traiter plus efficacement. L'IRM n'utilise pas de rayons X et ne comporte pas de risques connus pour la santé. De plus, l'examen ne cause absolument aucune douleur. Il est important d'indiquer sur le questionnaire qui vous est remis avant l'examen si vous avez des objets de métal dans le corps, par exemple des broches orthodontiques, un shunt, un pacemaker et autres. Certains de ces objets peuvent perturber la prise des images ou ne doivent pas être introduits dans le scanner pour la sécurité du patient.

L'examen par IRM dure en moyenne de 30 à 90 minutes. L'examen comporte plusieurs séances d'imagerie de quelques minutes chacune et, entre chaque séance, la technologue s'assure que vous allez bien. Il n'y a rien à prendre avant l'examen, aucune préparation particulière. Au cours de l'examen, le patient est confortablement allongé sur un lit et glissé dans le scanner. Le scanner est ouvert aux deux extrémités, bien aéré et bien éclairé. De plus, il y a un système d'interphone qui permet au patient de communiquer en tout temps avec la technologue durant l'examen. Pendant la prise des images, vous devez rester immobile afin que les images soient claires et de bonne qualité diagnostique. Comme le scanner fait un bruit de martellement régulier, des bouchons d'oreilles sont offerts pour atténuer ce bruit. Des écouteurs sont aussi disponibles pour écouter de la musique au choix. Le bruit n'est pas incommodant, la majorité des personnes ont tendance à relaxer et à sommeiller durant l'examen. Certaines personnes très claustrophobes pourraient bénéficier d'un calmant avant l'examen par IRM. Cette situation est très rare.

Exemple d’appareil à tomodensitométrie à multiples coupes (Somatom © Siemens) ou scan médical

MON DENTISTE ME RÉFÈRE POUR UNE TOMODENSITOMÉTRIE OU SCAN MÉDICAL : EN QUOI CONSISTE L’EXAMEN?

La tomodensitométrie aussi appelée tomographie axiale calculée par ordinateur (TACO), CT-scan, CAT-scan ou scanographie, est une technique d'imagerie médicale qui permet d'étudier et d'analyser une région anatomique en coupes très minces avec une très grande résolution. L'examen n'est pas douloureux. Le patiente est allongé sur le dos. La tête est immobilisée et glisse dans l'anneau dont le diamètre est très large. Cet anneau émet des rayons X qui traversent la région d'intérêt et des images sont reconstruites en 2D ainsi qu'en 3D suite à l'analyse par ordinateur. Des protocoles d’imagerie récents permettent de diminuer la dose de radiation. La durée de l'examen est de moins de 30 minutes usuellement.

Dans le domaine dentaire, un scan médical est indiqué pour les raisons suivantes:

  • Bilan osseux pré-chirurgical en vue d'implants dentaires
  • Évaluation de la position des dents de sagesse par rapport au nerf mandibulaire et aux sinus maxillaires
  • Évaluation de la morphologie et des pathologies des articulations temporomandibulaires
  • Évaluation des kystes des mâchoires
  • Évaluation de traumatismes ou fractures
  • Fabrication de modèles stéréolithographiques

Tomodensitométrie de la mandibule et plan de reconstruction (Somatom © Siemens).

Tomodensitométrie du cou permettant de voir les muscles et la colonne cervicale (Somatom © Siemens)

Tomodensitométrie de la mandibule Reconstructions panoramique et orthogonales de 1mm d’épaisseur en vue d’une évaluation pré-chirurgicale pour implants dentaires